COMMENT APPROCHER UN CHIEN ÉTRANGER

comment approcher un chien

COMMENT APPROCHER UN CHIEN ÉTRANGER

Par Sylvain Duchesneau
Comportementaliste Canin
Terrebonne, Québec

Chaque année au Québec des milliers de personnes, enfants et adultes, se font mordre par des chiens lors de multiples occasions diverses: chien de la famille, chien errant, chien d’un ami ou chien rencontré lors d’une marche. Étant donné que le chien est l’animal favori des Québécois et que leur population dans la province est de un million d’individus il est important pour toute personne, possédant ou non un chien d’apprendre à se comporter en leur compagnie afin de diminuer le risque de blessure ou de morsure.

Au Québec, on rapporte annuellement 164,000 morsures par des chiens et selon le Conseil Canadien de la Sécurité, ce chiffre est de 460,000 pour l’ensemble du Pays. Les raisons motivant un chien à mordre sont diverses, mais nous pouvons les énumérer ici:

1- Morsure justifiée. Le chien défend sa vie ou celle d’un autre membre de sa famille. Le chien peut aussi mordre parce qu’il est manipulé alors qu’il ressent déjà une douleur (blessure ou maladie);

2- Morsure de dominance. Le chien à qui on a laissé prendre sa hiérarchie dans sa famille pourra mordre si, à son avis, vous lui manquez de respect si vous…

  1. Empiétez sur son territoire. Dominance territoriale.
  2. Approchez de sa nourriture ou os. Protection des ressources.
  3. Approchez son propriétaire. Possessivité
  4. Le regardez dans les yeux.
  5. Voulez le forcer à faire quelque chose qu’il n’accepte pas

3- Morsure territoriale. Les chiens laissés fréquemment seuls à l’extérieur libres ou attachés peuvent développer un instinct territorial et pourront se donner le droit de contrôler l’accès au territoire qu’ils croient leur. Ceci peut aller de la simple poursuite, à la morsure ou même la mise à mort de l’intrus, que ce soit un petit animal, un chat, un autre chien ou même un être humain.

4- Morsure de crainte. Un chien qui n’est pas bien socialisé avec son environnement peut mal réagir s’il éprouve de la crainte face à une nouvelle situation à laquelle il n’a pas été préparé. C’est pourquoi il est important de stimuler le chien entre l’âge de 4 semaines et 16 semaines (Phase Critique de Socialisation) et lui faire vivre plusieurs expériences diverses et se faire manipuler par plusieurs personnes différentes incluant de jeunes enfants.

5- Morsure de jeu. Un chien avec qui on a joué fermement peut mordre pour s’amuser. Je dis à tous depuis toujours de ne jamais jouer à se tirailler avec un chien quelque soit sa race et sa taille. En agissant ainsi, vous enseignez à votre animal qu’il peut vous mordre s’il le désire parce que c’est un jeu.

Responsabilité de la morsure

Lorsque vous prenez la responsabilité d’adopter un chien, vous prenez également la responsabilité de l’éduquer et de le socialiser afin qu’il soit à l’aise dans son environnement et qu’il devienne un Bon Citoyen Canin.

Il faut comprendre qu’un chien est un animal, et son code génétique a prévu qu’il vive sauvage, en compagnie exclusivement de chiens et qu’il n’a pas été programmé pour qu’il entre en contact direct avec les humains. Vous devez alors dès son adoption, et le plus rapidement possible l’éduquer pour lui indiquer que vous êtes son maître et le socialiser à son environnement humain.

Un chien ne peut être tenu responsable de ses morsures pas plus qu’un enfant de cinq ans peut être tenu responsable des dommages qu’il pourrait causer. Le chien est un animal avec un cerveau conçu pour le diriger dans un environnement animal avec des chiens. Si on décide de le domestiquer, il revient à nous d’adapter son comportement pour en faire un animal sécuritaire.

Le maître du chien est responsable, directement ou indirectement des morsures infligées par son animal car c’est à lui que revient la responsabilité de l’avoir éduqué, hiérarchisé et socialisé convenablement.

Dans le cas d’une morsure justifiée parce qu’une personne agresse soit l’animal, soit une personne de l’entourage de l’animal, soit le domicile de l’animal il est alors évident que l’agresseur est responsable de son propre malheur.

Mais très souvent les gens se font mordre à cause de leur ignorance totale de la bonne façon d’aborder un chien inconnu et font des erreurs qui leur valent parfois une morsure superficielle et même très grave.

Sachez que lorsqu’un chien mord quelqu’un, il y a toujours un responsable humain. Celui qui a laissé le chien apprendre à mordre ou celui qui a provoqué la morsure.

Prévention

Toutes les morsures de chiens peuvent être évitées d’une façon ou d’une autre, soit par le propriétaire du chien par son éducation et la socialisation de son chien ou par la personne qui fait face au chien en sachant comment approcher et manipuler sécuritairement un chien.

L’éducation doit enseigner au chien les bonnes manières, le respect de l’autorité, les actions permises et celles qui sont prohibées. Elle doit enseigner au chien que ce n’est pas lui qui prend les initiatives et qu’il ne doit protéger ni sa nourriture ni ses os ni aucun objet.

La socialisation vise à désensibiliser le chien avec tout ce qui peut se trouver dans l’environnement dans lequel il va vivre, incluant tous les types de personnes (jeunes enfants et grandes), animaux (petits et grands), objets et sons afin qu’il y soit à l’aise et ne se sente jamais en danger. Elle a aussi pour but de stimuler au maximum le chien dans son environnement en débutant par la manipulation par les jeunes enfants, les gens de son entourage, les étrangers, et l’interaction contrôlée avec les différents animaux de son entourage afin d’en faire un chien confiant et sécuritaire avec tous et tout.

L’éducation du propriétaire de chien. La tendance générale au Québec est de dresser les chiens, en leur enseignant à s’asseoir, se coucher, venir, et autres actions avec des signaux mais çà ne fait pas d’eux des animaux équilibrés, à l’aise et sécuritaires. Il est beaucoup plus important d’éduquer les propriétaires de chiens sur les besoins fondamentaux de leur animal tel la socialisation, la discipline, la hiérarchie ainsi que son langage non verbal afin de comprendre ce qu’il communique pour pouvoir agir en conséquence et prévenir les problèmes.

L’éducation populaire doit enseigner au public en général, possédant ou non des chiens, la bonne façon d’approcher un chien, sans égard à sa taille et sa race ainsi que la façon de se comporter face à un chien errant. Étant donné que tous ont une probabilité de rencontrer des chiens, en laisse, libre ou errants, il est important que chacun connaissent les bases de son comportement afin de pouvoir éviter les accidents.

L’approche d’un chien inconnu

On n’approche pas un chien inconnu comme on le ferait avec un animal qui nous est familier et qui permettra peut-être beaucoup de gestes et d’attitudes que d’autres n’accepteront pas. Il est donc essentiel de connaître la meilleure approche à avoir lorsque l’on rencontre un chien inconnu, qu’il soit libre ou en laisse.

Gardez en mémoire les conseils suivants:

1- Approchez toujours un chien de façon calme et posée. Le stress, l’excitation ou les réactions exagérées ont tendance à modifier leur état d’esprit envers vous;

2- N’entrez pas en communication directe avec le chien avant que l’état d’esprit de celui-ci se soit calmé et qu’il soit habitué à votre présence, peu importe le temps que çà prendra;

3- Ne vous fiez jamais à la race d’un chien pour supposer qu’il est gentil, il existe des Rottweilers sécuritaires et des Labradors retrievers dangereux;

4- Demandez toujours avant d’interagir avec le chien d’une autre personne et respectez sa décision. L’animal peut être en travail, en entraînement ou éprouver des difficultés de socialisation. Ou tout simplement la personne n’a pas le temps ou juste pas intéressée;

5- Ne donnez jamais de friandises à un chien que vous ne connaissez pas sans avoir d’abord demandé au propriétaire la permission. Certains chiens peuvent avoir des réactions allergiques graves à certains aliments, ou tout simplement vous aller déranger le chien en lui donnant des friandises;

6- Ne fixer pas un chien inconnu dans les yeux. Si l’animal est insécure, mal socialisé ou mal hiérarchisé il pourrait le voir comme une provocation et mal réagir;

7- Ne jamais coincer un chien de façon à ce qu’il n’ait pas de liberté de mouvement. Si un chien se sent coincer, il peut mal réagir et mordre pour pouvoir avoir de l’espace;

8- Ne jamais surplomber un chien. Se pencher au-dessus d’un chien s’appelle « surplomber ». Le chien craintif peut le voir comme une menace, et le chien dominant peut le voir comme une provocation et mordre. Si vous désirez vous placer à la hauteur du chien ET que son maître vous dit que vous pouvez le faire, accroupissez vous en pliant les jambes en restant droit, le chien aura plus de chance d’être à l’aise de cette façon;

9- Ne jamais serrer le cou d’un chien inconnu. Plusieurs enfants se font mordre juste en voulant serrer un chien par le cou pour lui faire une caresse. Si le chien n’a pas été convenablement socialisé et désensibilisé à cette manipulation, il peut se sentir coincé et retenu et très mal réagir. Ce conseil s’adresse à tous, pas seulement aux enfants;

10- Ne jamais donner de tapes sur la tête d’un chien. Ce n’est pas plaisant, çà lui résonne dans la tête et il ne le verra pas comme une caresse ou une récompense;

11- Toujours manipuler le chien sans abus. Ne pas tirer ni les oreilles, ni la queue, ni la fourrure. Ne pas pincer, donner de coup ou toute autre manipulation risquant de lui causer une douleur;

12- Ne jamais se tirailler avec un chien. Il va apprendre à se battre et mordre pour jouer et çà pourrait un jour résulter en un accident.

Comment NE PAS approcher un chien

Dans la vidéo suivante, vous avez l’exemple parfait d’un chien de police qui a été mal encadré et mal « protégé » par son maître-chien, qui a mordu un reporter « mal informé » sur la façon sécuritaire d’approcher un chien, d’autant plus que c’était un chien de police entraîné à défendre son maître.

 

La vidéo explique clairement les erreurs faites par le reporter dans son interaction avec le chien de police mais c’est tout de même la responsabilité du propriétaire du chien de s’assurer que les gens approchent correctement son animal et de connaître suffisamment son chien pour savoir reconnaître lorsqu’il est inconfortable afin d’agir AVANT un accident.

Regardez bien cette vidéo, et enregistrez bien les conseils.

Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez-pas à nous contacter.

Sylvain Duchesneau, Comportementaliste Canin
Terrebonne, Québec
www.educanin.com
sylvain@problemedechien.com
450 325-2297

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *